Array ( [id] => [w] => 229 [h] => 180 [tb] => m [title] => Les droits des gays en France | [alt] => [cls] => region-photo [deferred] => 1 [q] => 90 ) Les droits des gays en France

Gay Paris - Louez un appartement meublé gay

Haut de page

Droits des gays en France

gayGuide

Vous allez venir en France. Absolu Living, entreprise gay au service de la communauté gay décrypte pour vous les droits des gays ou « Gay rights ».

Traditionnellement et socialement tolérante, la France a souvent été perçue comme un soutien pour les droits des gays. Les voyageurs ne doivent pas s’attendre à rencontrer la moindre discrimination et la majorité des français soutient les positions du gouvernement actuel quant aux gay rights. Beaucoup encouragent même les autorités à promouvoir encore plus l’égalité entre homos et hétéros.

Gay rights en France: historique

Comme dans de nombreux pays, la position française sur les questions des gay rights était très conservatrice au XVIIIe siècle. A cette époque, la sodomie était un crime grave et des homosexuels furent brûlés vifs jusqu’à 1750.

Après la révolution française (1789), l’homosexualité  ne fut plus considérée comme un crime mais lorsque la notion de «majorité sexuelle» fut introduite en 1832, elle était supérieure pour les homosexuels.

Ce n’est qu’en 1982 que le Président de la république, François Mitterrand, fit de l’âge de 15 ans la majorité sexuelle pour tous les individus quelle que soit leur orientation sexuelle.

Les grands repères de l’évolution récente des droits des gay en France

4 août 1982 : La loi supprime toute pénalisation de l'homosexualité impliquant des personnes de plus de 15 ans, âge de la majorité sexuelle.

17 mai 1990 : L'Organisation mondiale de la santé (OMS) retire l'homosexualité de la liste des maladies mentales.

15 septembre 1999 : Suite à une proposition de loi socialiste défendue par Patrick Bloche et Jean-Pierre Michel, le Parlement crée un statut pour les couples du même sexe, le pacte civil de solidarité (Pacs).

15 juin 2000 : Une loi autorise les associations de lutte contre l'homophobie à se porter partie civile lorsqu'un crime a été commis, « en raison de l'orientation sexuelle de la victime ».

27 juin 2001 : Le tribunal de grande instance de Paris accepte pour la première fois l'adoption par une femme homosexuelle des trois enfants de sa compagne.

18 mars 2003 : Les peines infligées pour les crimes homophobes sont alignées sur celles prévues pour les crimes racistes.

5 juin 2004 : Le maire de Bègles Noël Mamère célèbre le premier mariage homosexuel, qui sera définitivement annulé en mars 2007, la loi française ne permettant pas le mariage homosexuel.

30 décembre 2004 : La loi réprime les propos homophobes au même titre que les propos antisémites ou racistes et crée la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité (Halde).

24 février 2006 : La Cour de cassation accepte qu'un parent homosexuel délègue l'autorité parentale à son partenaire homosexuel.

22 janvier 2008 : La Cour européenne des droits de l'homme condamne la France pour le refus d'adoption par une homosexuelle.

12 février 2013 : L'Assemblée nationale a voté en faveur du projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe à une large majorité

Gay rights dans la France d’aujourd’hui

Au-delà de la loi, les français eux-mêmes sont extrêmement tolérants. Dans une ville comme Paris, tout le monde accueille les gays sans aucune discrimination ou gêne. Les bars gays et les restaurants gays sont ouverts sur la rue. Il n’est pas rare de voir un drapeau gay sur la devanture des commerces gays.

Des figures médiatiques telles que le maire de Paris Bertrand Delanoë (qui a affiché clairement son homosexualité) ont contribué à cette tolérance.

Gay rights pour pouvoir protéger les gays contre les discriminations et l’homophobie

Depuis 1985, certains droits sont protégés par une loi qui interdit toute discrimination basée sur l’orientation sexuelle et qui s’applique dans des domaines aussi divers que l’accès au logement, l’emploi ou la prestation de services.

Le droit des homosexuels, hommes ou femmes, à servir dans l’armée est également protégé.

En 2004, la loi anti-discrimination alors en vigueur fut renforcée avec des dispositions visant à améliorer les gay rights en imposant de lourdes sanctions pour les comportements homophobes dans les médias.

Organisations militant pour les gay rights

De nombreuses associations et organisations caritatives - telles que la branche française d’ « Act-Up », le service d’assistance «SOS Homophobie» ainsi que d’autres groupes - ont contribué à améliorer la situation des homosexuels en France.

Gay rights et droits des transsexuels

A l’instar de ses positions sur les gay rights, la France fait preuve de tolérance et d’une politique progressiste vis à vis des transsexuels. En 2009, le pays a été le premier dans le monde à retirer la transsexualité de sa liste des maladies mentales.

 

N’hésitez pas à découvrir nos appartements en suivant ce lien.

Les bureaux parisiens d’Absolu Travel

Droits des gays en France

Quick Request

Secure website

Certified website

Site Internet Certifé Zéro Fraude

Safe payment system

LogoCB LogoVisa LogoMastercard

Haut de page